Santé

Immunodéficience asiatique

Immunodéficience asiatique : Les chercheurs du NIH identifient la cause de la maladie.
Depuis 2004, un affaiblissement des défenses de l’organisme [1], touche des Asiatiques adultes. Il s’agit d’une maladie auto-immune, le corps produisant des anticorps contre son propre système immunitaire.
Ce n’est donc pas une forme de SIDA
Cela fait huit ans que la Thaïlande et Taïwan sont les victimes d’une nouvelle maladie. Des malades d’une cinquantaine d’années présentent des maladies opportunistes, causées par des agents pathogènes peu agressifs sauf dans le cas où le système de défense de l’organisme est affaibli.
Santée log vient de publier un article à ce sujet dont voici un extrait.
Immunodéficience asiatique

Depuis 2004, une nouvelle maladie parfois comparée au SIDA en cela qu’elle induit une déficience du système immunitaire sévit en Thaïlande et à Taïwan. Dans cette étude menée dans les hôpitaux sur place, en Thaïlande et à Taiwan, les chercheurs de l’Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID-NIH) constatent chez la majorité des patients atteints de ces infections opportunistes, un anticorps dirigé contre l’interféron-gamma (IFN-gamma) qui joue un rôle majeur dans l’élimination des infections. La présence de cet auto-anticorps pourrait entraîner cette susceptibilité aux infections opportunistes. Des résultats publiés en ligne dans l’édition du 23 Août du New England Journal of Medicine.

Cette étude clinique montre que cet auto-anticorps qui compromet le système immunitaire de personnes séronégatives, les rend ainsi vulnérables aux infections par des microbes opportunistes tels que les mycobactéries non tuberculeuses (NTM). Ces NTM sont proches de la bactérie qui cause la tuberculose. Les infections à NTM et d’autres infections opportunistes sont fréquentes chez les personnes atteintes de maladies d’immunodéficience, comme le sida, mais elles sont rares chez les personnes dont le système immunitaire est seulement affaibli. Cependant, c’est ce qui a été constaté chez ces patients, atteints de MNT mais sans problèmes de système immunitaire.

Lire aussi sur FuturaImmunodéficience asiatique : pas le Sida mais une maladie auto-immune

Voir en ligne : Immunodéficience asiatique

Notes

[1Une immunodéficience.