Vous êtes ici : Accueil » La Thaïlande » Les régions » Kanchanaburi » Actualité » Des bébés animaux dans la valise d’un passager

Trafic d’espèces protégées

Des bébés animaux dans la valise d’un passager

D 14 mai 2011     H 02:29     A     C 0 messages


agrandir

Les forces de sécurité de l’aéroport Suvarnabumi à Bangkok ont arrêté ce vendredi 13 mai 2011, Noor Mahmoodr, un passager transportant des animaux sauvages protégés dans ses valises : deux bébés léopards, deux bébés panthères, un ourson et deux bébés singes...
Des espèces très prisées comme animaux de compagnie.
Traffic d'espèces protégées

Les animaux avaient été drogués et étaient en route pour Dubaï, dans les bagages d’un ressortissant émirati, âgé de 36 ans appartenant vraisemblablement à un réseau de trafic d’animaux. Des criminels qui se soucient peu de préserver les espèces en voie de disparition.

L’homme a été interpelé par des agents spécialisés dans la lutte contre le trafic d’espèces exotiques [1] travaillant sous couverture. Ils suivaient la piste du suspect depuis son acquisition des bébés animaux au marché noir, d’après la Freeland Foundation, groupe de lutte contre le trafic en Thaïlande.

Lorsque les policiers ont ouvert les valises, les animaux ont commencé à se réveiller, a explique son directeur, Steven Galster, qui a assisté à la saisie. « On aurait dit qu’ils avaient endormi les animaux, et les avaient installés dans des cages plates pour qu’ils ne puissent pas trop bouger », a-t-il expliqué. Des trous permettaient aux petits animaux de respirer.

« C’était une opération de trafic très sophistiquée. Nous n’avions jamais vu d’équivalent jusque là. Il avait quasiment tout un zoo dans ses bagages », a-t-il ajouté.

La Thaïlande est une plaque tournante du trafic d’animaux sauvages. La police saisit en général des tortues, serpents et lézards, destinés aux marchés de Chine ou du Vietnam.
Saisir une telle quantité de mammifères, d’espèces aussi variées est en revanche plus que rare.
Thailand's Nature Crime Police
En Thaïlande, les léopards et panthères atteignent 5.000 USD sur le marché noir. Ils se revendent beaucoup plus cher à Dubaï. On ne connait pas quelle était leur destination finale.


Voir en ligne : Lire sur Freeland.org


[1Thailand’s Nature Crime Police

Dans la même rubrique

2 février 2014 – Éléphants

21 janvier 2014 – Erawan, indécence, touristes russes

21 novembre 2013 – Birmanes esclaves sexuelles

2 juin 2013 – Restauration du Death Railway Thailande - Birmanie

10 avril 2013 – Gros succès de Songkran 2011 à Kanchanaburi

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message