Idée

Bung Chawak entre Ayutthaya et Kanchanaburi

Sur la route qui relie Ayutthaya et Suphanburi, près de Suphanburi [1], il existe un grand parc naturel de loisir, situé autour d’un lac magnifique à Bung Chawak. On trouve des hôtels, des guesthouses, des restaurants, des salons de massage, un aquarium, un jardin botaniques, une mare aux crocodiles avec une soixantaine de crocodiles siamois et un zoo.
Le zoo n’est pas très grand, il est noyé dans une végétation exubérante, au bord d’un lac de plus de mille hectares déclaré zone sauvage protégée en 1983 pour sa grande variété de faune et flore, où flottent des lotus. Un vrai paradis.
Bung Chawak

Beaucoup de familles thaïlandaises y viennent de Bangkok le weekend, pour un jour ou deux [2].Le weeken voit un raz de marée humain affluer à Bung Chawak, le parking est plein. Les routes environnantes remplies de véhicules en stationnement. Les petits trains qui effectuent la liaison entres les différentes sites sont pris d’assaut. Les restaurants font le plein
En semaine, le parc est pratiquement désert mais les restaurants et les guesthouses sont ouverts.

JPEG - 28.3 ko
Guesthouse à proximité du parc

La route qui mène à Bung Chawak traverse des rizières verdoyantes, les restaurants de rue proposent des saucisses, des luk chin, des poissons, des calamars, du poulets qui grillent sur des barbecues.
Le prix d’entrée est de 20 THB pour tous Thaïlandais et Farangs [3]

JPEG - 24.2 ko
Parc animalier de Bung Chawak
Photo Jean-Luc

Près de l’entrée on tombe sur le territoire des suricates [4]
Ils ont un territoire sympathique séparé du public par une fosse d’un mètre... Il n’y a pas de grillages, ni même de barrières, on peut donc les observer de près. Ils grimpent sur les rochers, s’enfuient dans leurs terriers, escaladent les racines des arbres, et, tels des gendarme de Saint-Tropez prennent une pose assurée, debout, les pattes sur le ventre... on a alors le sentiment que les choses sont inversées ; ce sont eux qui nous observent et nous examinent...

Plus loin quelques jeunes cerfs reposent dans un petit enclos. Les faons sembles n’avoir que quelques semaines.

Encore quelques pas et ce sont des orangs-outangs qui s’agite dans une grande cage divisée en deux secteurs. D’un côté les singes, et de l’autre, des félins bébés, surtout des tigres

JPEG - 25.6 ko
Bung Chawak, la sieste

Les cages des félins adultes sont disposées de part et d’autre de sentiers couverts qui permettent de circuler au milieux des cages des tigres, des tigres blancs, des panthères noires, des lions. Les tigres sont très nombreux Les animaux sont tout proches

Les orangs-outangs, sont malheureusement à mon avis, apprivoisés et déguisés.
Le plus souvent affalés dans des hamacs, les singes se livrent parfois à des courses poursuites à travers des lianes et des pneus suspendus dans la cage. Parfois ils s’aventurent dans la partie de la cage réservée aux bébés tigres. La cage est largement ouverte et les orangs-outangs n’hésitent pas à venir à la rencontre des spectateurs, qui peuvent les caresser ou leur donner la main, pour le plus grand plaisir des amateurs de portraits rapprochés.

JPEG - 27.6 ko
Bung Chawak - Orang-Outang

Un d’eux, souvent le plus grand, extrait de ma cage par un dresseur est habillé avec un short bleu et un marcel rose. On ne peut manquer de penser à certaines de nos connaissances. Il suffit d’ajouter en pensée une bouteille de Chang dans son condom dans une main et un téléphone portable dans l’autre. Les Thaïlandais et les enfants poussent des petits cris de joie quand le grand singe sort de la cage... Assis sur un banc rustique, il passe son bras autour du cou de ceux qui le rejoignent et leur fait un petit bisou, frisson et photo inoubliable garantie... Sortez un billet ou une pièce il saura la récupérer promptement.

Il est possible de rentrer dans la cage des tigres... des bébés tigres. Ils sont nombreux et beaucoup plus vif que leurs ainés et ils sont déjà très forts. Parfois un lionceau s’égare parmi les tigres, plus gros et plus agressif qu’eux...

JPEG - 21.6 ko
L’heure du biberon


Un vrai bonheur pour ceux qui aiment les félins, des tigres qui courent de tout côté, sans marquer beaucoup d’intérêt pour les intrus dans leur cage, sauf parfois à leurs tongs... Les très gros chats, se laissent caresser sans difficulté, mais préfèrent de toute évidence poursuivre leur sarabande et leurs jeux. Ceux-ci cessent à l’instant où de ravissantes Thaïlandaises pénètrent dans la cage avec des biberons remplis de lait. Elles distribuent un biberon à chacun de ceux qui le désire et ensuite, il ne reste qu’à trouver une bouche à nourrir, pas trop difficile avec ces gloutons. Le biberon en bouche, ils ferment les yeux et ronronnent de plaisir en avalant de grosses goulées. Après le festin les tigres reprennent leur jeux, vous sautent sur le dos si vous vous asseyez ou grignotent vos souliers...
Des instants exceptionnels par la proximité, mais aussi par la joie partagée avec les jeunes tigres. [5]

JPEG - 28.9 ko
Le jardin botanique
Photo Jean-Luc

Ensuite on peut voir des ours, des chevaux, des girafes, des dromadaires, des lapins, autruches... Un petit train relie les différents sites de Bung Chawak, le jardin botanique [6], l’ile aux lapins, la mare aux crocodiles...

JPEG - 20.4 ko
L’aquarium : murènes


Mais le plus spectaculaire est le grand aquarium tunnel, un bâtiment récent abritant des requins [7].

JPEG - 20.2 ko
Jean-Luc dans un bras de fer implacable...
Photo Jean-Luc

Pour héberger les visiteurs, le parc a sur le site même, un hôtel sur le site même, situé au bord du lac, le Bung Chawak Resort, mais les Thaïlandais on baptisé baan thon mai (maison arbre). En effet les chambres de cet hôtel sont construites à plusieurs mètres sur des troncs d’arbres à quatre branches, en face au lac de Bung Chawak.
Certaines chambres, perchées sur deux troncs, sont jumelées par une terrasse commune. Les prix sont assez élevés [8]
Toutes les maisons sont sur les rives du lac.
L’hôtel possède un restaurant. Et d’autres restaurants se trouvent à proximité.
Bungchawak Zoo, Bung Chawak Vegetable Park

Doem Bang,
Doembang Nangbuat,
Suphanburi 72120
Thailand
Itinéraire

- De Suphan Buri, prendre la Route 340 en direction du Nord vers ชัยนาท/Chai Nat sur la route กรุงเทพ/Bangkok - ชัยนาท/Chai Nat
- à environ 53 km tourner à gauche en direction de Saphan Bungchawak/สะพานบึงฉวาก , sur la Route 3216


Agrandir le plan

P.-S.

Site Web
Page Facebook

Notes

[1Suphanburi, située dans la plaine centrale de Thaïlande, au nord-ouest de Bangkok, est petite province méconnue des guide touristiques. En Thaïlande la province est réputée pour ses chanteurs de luk thung (ลูกทุ่ง : « enfant des champs » abréviation de Pleng luk thung (เพลงลูกทุ่ง : chanson d’un enfant des champs) , une musique country thaïlandaise et la bataille équestre du roi Naresuan Le Grand (สมเด็จพระนเรศวรมหาราช).

[2Depuis Bangkok on peut faire l’aller retour en trois heures et demi environ. Les routes de la province de Suphanburi sont dans un très bon état.

[3Mise à jour aout 2012

[4

JPEG - 35.5 ko
Suricates

Le suricate ou meerkat appartient à la famille des mangoustes. Les suricates vivent en Afrique du Sud, dans le désert du Kalahari et dans le désert du Namib. Un clan contient de 20 à 50 suricates.
Meerkat est un nom afrikaans d’origine hollandaise. Meerkat désigne une guenon (genre Cercopithecus). Le mot suricate en néerlandais signifie chat du lac , mais le suricate n’est pas un félidé, et ni un singent et ils ne fréquentent pas les lacs...
Les suricates sont principalement insectivores, mais mangent aussi des scorpions, des araignées, des lézards, des serpents, de petits mammifères, de petits oiseaux, des mille-pattes, des plantes, des œufs. Mes suricates sont immunisés contre certains types de venin, dont le venin très toxique des scorpions du désert du Kalahari.
Les suricates font preuve d’un comportement altruiste dans leurs colonies, un ou plusieurs suricates montent la garde tandis que d’autres sont la recherche de nourriture ou s’amusent. Quand un prédateur est repéré, le suricate sentinelle donne l’alerte, et les membres du clan se cachent dans un des nombreux tunnels dreusés à travers leur territoire.
Il existe trois sous-espèces de cette mangouste :
- Suricata siricata ;
- Suricata majoriae ;
- Suricata iona.

[5Je n’ai pas ressenti, un sentiment de honte comme après la séance de photo dans la fosse au tigres du Temple des tigres, mais une bouffée d’amour pour ces félins et un renforcement de ma détermination pour leur préservation...

[6Le jardin botanique possède plus de cinq-cents espèces différentes de légumes indigènes, présentées dans un décor naturel.

[7

JPEG - 22.6 ko
Aquarium Bung Whawak - Ocean Water
T

L’entrée générale coute 30 THB. Le nouveau bâtiment Ocean Water coute 200 THB pour un Farang, 150 THB pour un autochtone, 50 THB pour les enfants (gratuit en dessous d’une certaine taille).

[8

JPEG - 28.2 ko
Bung Chawak Resort - baan thon mai


- maison sur arbre : en semaine 1.300 THB, le weekend, 1600 THB ;
- maisons jumelées (les deux) : en semaine 2.600 THB, le weekend , 3.200 THB.
- chambre ordinaire rdc : en semaine 800 THB, le week-end, 1.000 THB ;
- chambre ordinaire en étage : en semaine 1.000 THB, le week-end, 1.200 THB.